Articles des Congrès

DUSTINESS DE NANOMATÉRIAUX EN POUDRE : PROPOSITION D’UN NOUVEL INDICE RELATIF À LA MÉTRIQUE SURFACE

C. DAZON (1)*, O.WITSCHGER (1), S. BAU (1), R. PAYET (1), V.FIERRO (2), K.A. JENSEN (3), E. JANKOWSKA (4), D.BARD (5), I.TUINMAN (6) AND P.LLEWELLYN (7)

1. Laboratoire de Métrologie des Aérosols, INRS, Vandœuvre-lès-Nancy, France
2. Institut Jean Lamour - UMR CNRS 7198, Epinal, France
3. The Danish Nanosafety Centre, NRCWE, Copenhagen, Denmark
4. CIOP-PIB, Warsaw, Poland
5. HSE (Health & Safety Executive), Buxton, UK
6. TNO Quality of Life, Zeist, The Netherlands
7. Laboratoire MADIREL - CNRS UMR 7246, Marseille, France

[2018]

Télécharger le PDF

Résumé

Les méthodes dites de dustiness sont de plus en plus reconnues comme pertinentes dans le cadre de l'évaluation a priori des expositions des travailleurs manipulant des nanomatériaux en poudre. Jusqu'à présent, les méthodes prescrites dans les normes européennes proposent des indices relatifs à la seule métrique masse [mg/kg], alors que la surface est de plus en plus reconnue comme un déterminant approprié pour évaluer la toxicité pulmonaire des nanomatériaux insolubles ou peu solubles ainsi que les expositions professionnelles.
Dans ce contexte, nous proposons un nouvel indice de dustiness basé sur la métrique surface [m2/kg]. Cet indice repose sur l'hypothèse d'équivalence entre la surface spécifique d'une poudre et son aérosol, ce que nous démontrons au travers d'expériences de laboratoire sur différents nanomatériaux produits et utilisés à grande échelle dans l'industrie. Ce nouvel indice de dustiness devrait être proposé lors de la future révision des normes européennes.

Mots clés

Nanomatériau, dustiness, surface

Abstract

The so-called dustiness methods are increasingly recognized as relevant in the a priori evaluation of the exposures of workers handling nanomaterials in powder form. Until now, the methods prescribed in the current European standards propose only mass-based dustiness indices [mg/kg], while the surface area is increasingly recognized as an appropriate determinant for assessing the pulmonary toxicity of insoluble or poorly soluble nanomaterials, as well as the workplace exposures. In this context, a new surface-based dustiness index [m2/kg] is proposed. This index is based on the assumption of the equivalence between the specific surface area of a powder and its aerosol, which is demonstrated through laboratory experiments on various nanomaterials produced and used on a large scale in industry. We recommend that this new dustiness index is proposed in the future revision of the European standards.

DOI

10.25576/ASFERA-CFA2018-12889

<< Mon compte personnel Conditions Générales d'Utilisation >>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.