Articles des Congrès

Les actes des congrès avant 2014 sont consultables en cliquant ici (si disponibles).

 

Cartes en haute résolution spatiale des PM2.5 à partir des capteurs mobiles du réseau Pollutrack: l'exemple de Paris

J.-B. RENARD (1), C. MARCHAND (2), E . POINELET (2)

1. Laboratoire de Physique et Chimie de l’Environnement, CNRS, Orléans, France
2. Pollutrack SAS, Paris, France

[2023]

Vous devez être connecté et inscrit au congres pour télécharger ce document

Résumé

Il devient indispensable de surveiller avec précision les PM2.5 qui ont des effets néfastes sur la santé humaine. En complément du suivi effectué par des instruments (microbalances) fixes installés sous obligation réglementaire, nous proposons d'utiliser le réseau Pollutrack de capteurs mobiles. Les mesures sont effectuées par des compteurs d'aérosols mobiles montés sur le toit de véhicules, voitures et utilitaires, le plus souvent électriques, fournissant une série constante de mesures dans la plage de taille de 0,3 à 10 µm, et qui sont ensuite agrégées pour identifier les concentrations massiques en PM2,5. Les performances des capteurs Pollutrack ont été analysées, donnant une incertitude de l'ordre de 5 µg.m-3. Des cartes à partir de mesures à hauteur de respiration avec une résolution spatiale jusqu'à 100 m peuvent désormais être produites chaque jour pour Paris. Ces cartes Pollutrack ont fréquemment montré une forte hétérogénéité spatiale où le nord et l'est de Paris sont plus pollués que l'ouest et le sud. Ces « points chauds » pourraient être dus à la topologie de la ville et à la direction et l'intensité du vent dominant. Le réseau Pollutrack est à présent déjà déployé dans plus de 30 capitales et grandes métropoles européennes, en partenariat étroit avec DPD (Groupe La Poste), leader européen de la livraison de colis. Ces cartes à haute résolution seront utiles aux autorités compétentes pour réagir de manière appropriée, voire proactive et préventive, aux sources locales de pollution et pour améliorer la compréhension de l'origine, la formation secondaire et le transport des particules urbaines.

Mots clés

pollution, PM2.5, villes, carte

Abstract

There is a clear need for accurate monitoring of PM2.5 that deeply affects human health. In addition to the monitoring performed by fixed microbalance instruments installed under legal obligation, we have used the Pollutrack network of mobile sensors. Measurements are performed by mobile aerosol counters mounted on the roof of cars, providing a constant series of readings in the 0.3-10 µm size range that are then aggregated to identify areas of PM2.5 mass concentrations of pollution. The performance of the Pollutrack sensors has been duly established, giving an acceptable uncertainty of about 5 µg.m-3,Maps built from measurements with a spatial resolution down to 100 m can now be produced each day for Paris. These Pollutrack maps recorded during different PM2.5 pollution conditions in the city frequently identified a strong spatial heterogeneity where the North and the East of Paris were more polluted than the West and the South. These ?hot spots? could be due to the city topology and to the predominant wind direction and intensity. Now, the Pollutrack network in deployed in over 30 capitals and major cities across Europe, in partnership with the DPD company (European leader n parcel delivery).. These high-resolution maps will be useful to the relevant authorities to respond appropriately to local sources of pollution and to improve the understanding of sources, secondary formation and transportation of urban particulate matters PM.

Keywords

pollution, PM2.5, cities, mapping

DOI

10.25576/ASFERA-CFA2023-32896

<< Mon compte personnel Conditions Générales d'Utilisation >>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.