Articles des Congrès

Les actes des congrès avant 2014 sont consultables en cliquant ici (si disponibles).

 

Déploiement en microenvironnement de 2 préleveurs cycloniques pour l'étude toxicologique de particules

A. DELATER (1,3), B. BERTHELOT (1), L. MEUNIER (1), S. FABLE (1), M. DE MENDONÇA ANDRADE (1), O. LE BIHAN (1), J. QUERON (1), G. LACROIX (1), M. PLUMAIL (1), C. GAMEZ (1), K. BLAZY (1), M. FLOREANI (1), A. ALBINET (1), S. NGO (2), G. BRUN (2), H. CARRILHO (2), I. COLL (3)

1. INERIS, Institut Nationale de l’Environnement industriel et des RISques, Verneuil-en-Halatte, France
2. SNCF Voyageurs – Ingénierie du Matériel – Agence d’Essai Ferroviaire, Vitry-sur-Seine, France
3. Université Paris Est Créteil et Université de Paris, CNRS, LISA, Créteil, France

[2022]

Vous devez être connecté et inscrit au congres pour télécharger ce document

Résumé

Les prélèvements de particules sur filtre ne permettent pas à l'heure actuelle d'étudier leurs effets toxicologiques correctement. En effet, pour effectuer des analyses in vitro, les particules doivent être désorbées du filtre pour être déposées sur des cellules. Or les étapes de désorption peuvent induire des modifications des propriétés physico-chimiques des particules. Une méthode de prélèvement alternative est donc recherchée. Les préleveurs de bioaérosols représentent de potentiels candidats pour cela, puisqu'ils collectent les particules sur d'autres supports que le filtre (e.g. directement dans un liquide). Deux préleveurs de bioaérosols (i.e. le Coriolis Micro et le Coriolis Compact - Bertin Instruments) ont été testés dans deux microenvironnements différents (i.e. quai et rame de train). Les résultats ont montré qu'il est possible de déployer de tels préleveurs sur le terrain et que les échantillons prélevés sont compatibles avec des tests in vitro. Toutefois, leur efficacité de prélèvement selon le diamètre des particules doit encore être caractérisée.


Mots clés

prélèvement, aérosol, tests in vitro, microenvironnement

Abstract

Particles sampling on filters does not enable to study their health effect without bias. To analyze particles with in vitro test, the particles must indeed be desorbed from filter and deposited on cells. Yet, the desorption steps may induce modifications of the physico-chemical properties of the particles. Thus, an alternative sampling method should be set-up. Bioaerosol samplers are potential candidates for this, since they collect particles on other media. Two bioaerosol samplers (i.e., Coriolis Micro and Coriolis Compact - Bertin Instruments) were tested in two different microenvironments (i.e., platform and train). The results showed that it is possible to deploy such samplers in real conditions and that the samples collected are compatible with in vitro tests. However, their sampling efficiency as a function of particle diameter still needs to be evaluated.


Keywords

sampling, aerosol, in vitro test, microenvironment

DOI

10.25576/ASFERA-CFA2022-27912

<< Mon compte personnel Conditions Générales d'Utilisation >>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.