Articles des Congrès

Les actes des congrès avant 2014 sont consultables en cliquant ici (si disponibles).

 

L'ATPMÉTRIE APPLIQUÉE À L'AIR AU PROFIT DE LA SÉCURITÉ SANITAIRE

P. PETINGA (1), M.E. GSTALDER (2), N. ROUSSEL (1)

1. ENGIE Lab CYLERGIE, 18 avenue Tony Garnier, 69007 Lyon, France
2. ENGIE Cofely, Direction nationale industrielle, 1 Place Samuel de Champlain Faubourg de l’Arche,
92400 Courbevoie, France

[2020]

Télécharger le PDF

Résumé

A l'heure actuelle, les analyses de la flore totale dans l'air s'effectuent par culture sur boîtes de Pétri. Cette technique est discriminante pour certaines flores et le résultat n'est donc pas représentatif de ce qui est réellement présent dans l'air. Par ailleurs, cette technique ne permet d'avoir un résultat que dans les 24 à 72 heures selon les espèces. L'ATPmétrie obtient le même type de mesures mais est plus rapide (quelques minutes). L'ATPmétrie est basée sur une technologie mature pour la mesure de la qualité de l'eau. Nous l'avons adaptée et validée pour effectuer des mesures de la qualité de l'air. La technique a ensuite été appliquée sur site afin de pouvoir créer un référentiel de valeurs seuils en fonction des typologies de bâtiments. Le premier état des lieux a concerné un hôtel de 325 chambres. La campagne d'essai s'est déroulée en deux temps : une cartographie a été réalisée sur une journée pour évaluer tous les points des chaines de ventilation et, en deuxième temps, un suivi en continu sur 1 mois a été mis en place. Ces essais de mise en place d'un suivi en continu ont permis d'établir, pour une mesure en ambiance dans cet hôtel, un niveau référentiel à un seuil maximal de 250 pg/m3.


Mots clés

aérosols microbiologiques, ATPmétrie, qualité de l'air, ventilation

Abstract

Currently, analyses of the total flora in the air are carried out by cultivation on Petri dishes. This technique discriminates some flora and is therefore not representative of what is really present in the air. ATPmetry allows the same type of measurements but is faster (a few minutes instead of many days). ATPmetry is based on a mature technology for water quality measurement. We adapted and validated it for air quality measurements and the technique was then applied on site in order to create a reference system of threshold values according to the types of buildings. The first site concerned is a hotel with 325 rooms. These tests made it possible to establish a reference level for an air ambient measurement in this hotel at a maximum threshold of 250 pg/m3. This last point will allow us to build a general reference system.


Keywords

airborne, ATPmetry, air quality, air handling unit

DOI

10.25576/ASFERA-CFA2020-19776

<< Mon compte personnel Conditions Générales d'Utilisation >>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.