Articles des Congrès

Les actes des congrès avant 2014 sont consultables en cliquant ici (si disponibles).

 

P11 - Développement d'un modèle anatomique et physiologique respiratoire de Primate Non Humain pour étudier le dépôt des aérosols

J- R. CREPPY (1,2), M. CABRERA (2), J. PARDESSUS (2), G. ROSEAU (3), B. DELACHE (1), J. MONTHARU (3), L. GARANGER (3), F. DUCANCEL (1), L. VECELLIO (3)

1. Center for Immunology of Viral, Autoimmune, Hematological and Bacterial Diseases (IMVA-HB/IDMIT) Inserm, CEA, Université Paris-Saclay, Fontenay-aux-Roses, France
2. Centre d’Etude des Pathologies Respiratoires, INSERM U1100, Université de Tours, Tours France
3. Plateforme Scientifique et Technique Animaleries (PST-A), Université de Tours, Tours, France

[2022]

Vous devez être connecté et inscrit au congres pour télécharger ce document

Résumé

Les études précliniques utilisant des modèles animaux sont essentielles et dans certains cas règlementaires pour les aérosols inhalés. Le macaque a été identifié comme un modèle animal pertinent mais difficile d'accès. Dans le contexte de la réduction des expérimentations animales, nous avons développé un modèle respiratoire imprimé en 3D. Une étude comparative entre le modèle imprimé et le macaque a été réalisée avec trois tailles de particules (10µm, 1.4µm et 0.4µm) par imagerie scintigraphique. Le modèle imprimé montrait une relative bonne prédiction de la totalité de l'aérosol déposé mais surestimait le dépôt pulmonaire.


Mots clés

dépôt d'aérosols, modèles alternatifs, in vitro 3D cast, macaques

Abstract

Les études précliniques utilisant des modèles animaux sont essentielles et dans certains cas règlementaires pour les aérosols inhalés. Le macaque a été identifié comme un modèle animal pertinent mais difficile d'accès. Dans le contexte de la réduction des expérimentations animales, nous avons développé un modèle respiratoire imprimé en 3D. Une étude comparative entre le modèle imprimé et le macaque a été réalisée avec trois tailles de particules (10µm, 1.4µm et 0.4µm) par imagerie scintigraphique. Le modèle imprimé montrait une relative bonne prédiction de la totalité de l'aérosol déposé mais surestimait le dépôt pulmonaire.


Keywords

Aerosol deposition, Alternative model, 3D Cast models, macaques

DOI

10.25576/ASFERA-CFA2022-28331

<< Mon compte personnel Conditions Générales d'Utilisation >>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.